Viva Yoga Tribe

La Tragédie Silencieuse qui touche les enfants d’aujourd’hui (et que faire)

« Cet article a été lu par 20 millions de gens. Je sais que beaucoup choisiraient de ne pas écouter ce que je dis, mais vos enfants ont besoin que vous entendiez ce message. »
– Victoria Prooday

Publié à l’origine sur Yourot.com et traduit de l’anglais par Mac.Dupuy
https://yourot.com/parenting-club/2017/5/24/what-are-we-doing-to-our-children

NDLT : En France, il y a cette légende qui dit que nous avons 20 de retard par rapport à ce qui se passe aux USA. Le chanteur –M- appelle cela le complexe du CornFlex. Complexe car nous, les français, sommes par nature, très orgueilleux. A l’heure actuelle l’éducation « à la française » est à la mode aux Etats Unis, justement car nous ne sommes pas encore aussi pourris par la technologie et la malbouffe que nos voisins outre atlantique. Cet article est traduit pour dire que nous français : « Non nous n’en sommes pas là, et Oui nous allons garder cette spécificité française qui fait que nous mangeons à table et en famille et sans nos appareils numériques en main, Que nous allons dehors et levons nos popotins de devant la TV ou l’ordinateur, Que nous valorisons une nourriture de qualité, sans OGM, et le moins possible issu de l’industrie agroalimentaire, savons poser les limites pour nos bambins etc. … » Restons comme nous sommes, et améliorons ce qui peut l’être en appliquant les sages conseils ci dessous, si nous ne voulons pas remplir des ordonnances d’antidépresseurs et de tranquillisant pour les prochaines générations…

Il y a une tragédie silencieuse qui a lieu en ce moment même, dans nos maisons, et qui concerne nos plus précieux trésors : nos enfants. Grâce à mon travail auprès de centaines d’enfants et de familles en tant qu’ergothérapeute, je suis témoin d’une tragédie qui se déroule sous mes yeux.
Nos enfants sont dans un état émotionnel dévasté ! Parlez aux enseignants et aux professionnels qui ont travaillé dans ce domaine cette dernière quinzaine d’années. Vous entendrez des préoccupations identiques aux miennes. En plus, ces dernières quinze années, les chercheurs nous ont fourni des statistiques alarmantes d’une augmentation nette et régulière des maladies mentales touchant les enfants, qui atteint maintenant des proportions épiques.

· 1 enfant sur 5 a des problèmes de santé mentale
· 43% d’augmentation dans le TDAH « Trouble et Déficit de Atention ou Hyperactivité »
· 37% d’augmentation des dépressions chez les adolescents
· 100% d’augmentation des suicides chez les enfants de 10 à 14 ans

De combien de preuves supplémentaires avons nous besoins avant de nous réveiller ?

Non, « augmenter les diagnostics seuls» n’est pas la réponse !
Non, « Ils sont simplement nés comme ça » n’est pas la réponse !
Non, « C’est la faute du système éducatif » n’est pas la réponse !
Oui, aussi douloureux que ca puisse être à admettre, dans de nombreux cas, NOUS les parents sommes la réponse à de nombreuses difficultés que rencontrent nos enfants.

Il est prouvé scientifiquement que le cerveau a la capacité de se réparer seul grâce à son environnement. Malheureusement, avec l’environnement et le style de parentalité que nous offrons à nos enfants, nous connectons leurs cerveaux dans une mauvaise direction et contribuons à augmenter leurs challenges quotidiens.

Oui, il y a et il y a toujours eu des enfants qui naissent avec des handicaps et en dépit de tous les efforts possibles et imaginables que fassent leurs parents, pour leur offrir un environnement et une éducation équilibrée, les enfants continuent de lutter. Ceci ne sont PAS les enfants dont je parle ici.

Je parle des nombreux enfants dont les défis reposent grandement sur des facteurs environnementaux, que les parents, avec les meilleures intentions, proposent à leurs enfants. Comme j’ai pu constater dans le cadre de ma profession, le moment où les parents changent leur point de vue sur la parentalité, les enfants changent.

Qu’est ce qui ne va pas ?

Aujourd’hui les enfants sont privés des aspects fondamentaux d’une enfance saine, tels que :
· des parents disponibles émotionnellement
· des limites et un guidage clairement défini
· des responsabilités
· une alimentation équilibrée et un sommeil adéquat
· de l’exercice et du temps passé à l’extérieur
· des jeux créatifs, des interactions sociales, des opportunités de s’ennuyer et de n’avoir rien à faire

Au contraire, les enfants ont droit à :
· des parents distraits par les écrans
· des parents indulgents qui laissent leurs enfants « diriger le monde »
· des permissions au lieu de responsabilités
· un sommeil inadéquat et une alimentation déséquilibrée
· un mode de vie sédentaire et en intérieur
· une stimulation sans fin, des baby-sitters technologiques, des récompenses instantanées, et l’absence de moments d’ennui

Est ce que quelqu’un peut imaginer élever une génération saine dans un environnement aussi malsain ? Bien sûr que non ! Il n’y a pas de raccourcis à la parentalité, et on ne peut pas tromper la nature humaine. Comme nous le constatons, les résultats sont dévastateurs. Nos enfants paient pour le manque d’équilibre de leur enfance, par leur bien-être émotionnel.

Comment régler le problème ?

Si nous voulons que nos enfants grandissent en devenant des individus heureux et sains, nous devons nous réveiller et réviser nos bases. C’est encore possible ! Je le sais parce que des centaines de mes clients voient des changements positifs dans les états émotionnels de leurs enfants en quelques semaines (et même en quelques jours, selon certains ca) en appliquant ces recommandations :
· Fixer des limites et souvenez vous, vous êtes le parent de vos enfants, et non un copain.
· Offrez aux enfants un mode de vie équilibré rempli de ce dont les enfants ont BESOIN, et pas seulement ce qu’ils VEULENT.
· N’ayez pas peur de dire « Non ! » à vos enfants si ce qu’ils veulent n’est pas ce dont ils ont besoin.
· Donnez leur de la nourriture fraîche et vivante et limitez le grignotage
· Passez une heure par jour dans un espace vert : vélo, balade, pêche, observation des oiseaux/des insectes/des nuages/du vents dans les branches …
· Ayez un dîner en famille sans technologie, une fois par jour
· Jouez un jeu de plateau une fois par jour
· Impliquez votre enfant dans une corvée chaque jour (plier le linge, ranger les jouets, étendre le linge, ranger les courses, mettre la table, etc. …)
· Installez une routine solide autour du sommeil pour assurer à votre enfant un profond repos de qualité dans une chambre privée de technologie
· Enseignez les responsabilités et l’indépendance.
· Ne les surprotégez pas des petites difficultés, cela les entraîne à dépasser les challenges plus grands auxquels ils auront à se confronter tout au long de leur vie.
· Ne préparez pas leurs cartables, ne portez pas leur sac à dos, ne rapportez pas à l’école son agenda ou son goûter s’ils ont été oubliés à la maison, et ne pelez pas la banane de votre enfant de 5 ans. Enseignez lui à le faire au lieu de le faire !
· Enseignez leur à recevoir les récompenses avec un décalage et offrez leurs des occasions de s’ennuyer ; car s’ennuyer c’est laisser le temps de se développer à la créativité.
· Ne vous sentez pas en charge de ses loisirs
· N’utilisez pas la technologie comme une solution contre l’ennui
· Evitez l’utilisation de la technologie pendant les repas, dans la voiture, au restaurant, au centre commercial. Utilisez ces moments pour apprendre à leurs cerveaux à fonctionner pendant qu’ils s’ennuient
· Aidez les à créer un coffre au trésors « Quand je m’ennuie » rempli d’idées et d’activités pour les moments où « je ne sais pas quoi faire »
· Soyez disponible émotionnellement pour entrer en relation avec les enfants et leur apprendre à se contrôler et à développer des compétences sociales
· Eteignez vos téléphones jusqu’à ce que les enfants soient couchés pour éviter d’être distrait en leur présence (enseignement par l’exemple)
· Devenez le coach émotionnel de votre enfant. Enseignez les à gérer la frustration et la colère.
· Enseignez leur la politesse, à s’adapter, à partager, l’empathie, les bonnes manières, à tenir une conversation
· Soyez émotionnellement en contact : souriez, embrassez, prenez dans vos bras, chatouillez, lisez, dansez, sautez, ou rampez avec votre enfant

Nous devons changer la vie de nos enfants avant que cette génération en entier prenne des médicaments. Ce n’est pas trop tard, mais cela le sera bientôt… – Victoria Prooday.

Laisser un commentaire